Infos
pratiques

Vous êtes ici : Actualités > Des jeunes fiers et heureux d’être dans le BTP

Des jeunes fiers et heureux d’être dans le BTP

C’est ce qui ressort d’une étude récente sur les conditions de vie des jeunes salariés du BTP.

29.03.2016 Posté dans : Flux BTP, A la une

La fondation BTP PLUS a interrogé 6 000 jeunes actifs du Bâtiment âgés de 16 à 21 ans, pour connaître leurs aspirations, leurs difficultés et appréhender le rapport qu’ils ont avec leur métier. Principales conclusions de cette seconde édition de l’enquête*, cinq ans après la première édition :

Le métier du BTP, un choix personnel revendiqué

Dans une écrasante majorité, ce sont des hommes (96,7 %) et pour une très grande proportion d’entre eux (78 %), travailler dans le BTP est un choix personnel, souvent même une vocation. Les jeunes interrogés y sont arrivés en proportions égales à la suite de leur orientation scolaire (45 %) ou par continuité familiale (45 %).

Un métier dont les jeunes sont fiers

Ils sont 87,7 % à être fiers de leur métier, qu’ils jugent valorisant, et même très valorisant pour 31 % d’entre eux : le sérieux et la fiabilité (cités par 78 %), l’autonomie et l’initiative sont mises en avant comme autant de valeurs associées aux professions du secteur.

Formation et vie professionnelle

Les métiers du BTP connaissent de grandes évolutions techniques et demandent des qualifications : les jeunes sont plus de 50 % à en être tout à fait convaincus, soit 12 points de plus qu’en 2010. Ce n’est pas un hasard si deux tiers d’entre eux sont en formation, majoritairement en alternance (53 % d’entre eux sont apprentis). Cependant, si les jeunes interrogés soulignent la forte composante technique du métier, c’est l’humain qui leur plaît le plus dans leur métier : le travail en équipe, les contacts (24 %), l’ambiance sur les chantiers (17 %)…

Perspectives d'évolution

Le passage de la formation à l’entrée dans la vie active se fait de façon positive puisque 75 % des jeunes n’ont pas connu de chômage avant d’entrer en entreprise. Pour les deux tiers, ils travaillent principalement dans le second-œuvre. Ils pensent d’ailleurs passer du temps dans le secteur : 54 % se voient dans le métier plus de 5 ans et 40 % plus de 15 ans, notamment parmi les techniciens (52 %).

Et leur vie personnelle ?

Ils sont majoritairement en bonne santé (90 %) et sont nombreux (57 %) à pratiquer un sport. Dans l’ensemble, ils sont en phase avec leur génération : ils ont beaucoup de projets de leur âge (41% rêvent d’acheter une voiture !) et abordent leur avenir sereinement. Les jeunes interrogés se déclarent heureux dans leur travail (75 %) et encore plus à la maison et dans leur vie personnelle (88 %).

Même s’ils sont confiants à 68 % dans leur avenir, ils ne sont toutefois pas épargnés par les difficultés du marché du logement qui freinent leur accès à l’indépendance : ainsi, ils sont 72 % à estimer difficile, voire impossible de louer un logement et vivent donc en majorité chez leurs parents.

 

(*) Enquête réalisée en juillet 2014 à partir d’un échantillon de 6 000 jeunes salariés du BTP (apprentis, ouvriers et ETAM), âgés de 16 à 21 ans. Il s’agit de la deuxième édition de l’étude, pilotée par la Fondation BTP PLUS et réalisée en partenariat avec l’organisme de prévoyance PRO BTP.

Créée en 2005, la Fondation BTP PLUS soutient des projets s’adressant aux salariés, futurs salariés ou retraités du BTP.

L’ensemble de l’étude est consultable ici.