Infos
pratiques

Vous êtes ici : Actualités > Nouvelle dégradation de l’activité dans l’artisanat du bâtiment

Nouvelle dégradation de l’activité dans l’artisanat du bâtiment

L’activité des artisans du bâtiment est en repli pour le 4ème trimestre consécutif et sans amélioration rapide en vue.

25.04.2013 Posté dans : Flux BTP, A la une

Moins trois pour cent au premier trimestre 2013 : c’est la baisse par rapport au premier trimestre 2012 dont fait état le point de conjoncture trimestriel de la CAPEB.
Elle s’explique essentiellement par le décrochage du secteur de la construction neuve (moins 6 % et moins 18,3 % sur les douze derniers mois cumulés) et, dans une moindre mesure, par la poursuite du repli de l’activité de l’entretien-rénovation : moins 1,5 %.
Tous les corps de métier sont affectés par la baisse d’activité et, fait plus rare, toutes les catégories d’entreprises (celles de moins de 10 salariés, comme celles comprises entre 10 et 20 salariés).

Dans ce contexte difficile, plus d’un tiers des professionnels fait état d’une détérioration de trésorerie contre 26 % au trimestre précédent Ces besoins de trésorerie sont à mettre en lien avec les délais de paiement des clients, de plus en plus importants.
Facteur aggravant : les carnets de commande sont inférieurs à trois mois (87 jours de travail en moyenne) et offrent donc peu de visibilité.

Par voie de conséquence, l’emploi baisse. Sur l’année 2012, l’artisanat du bâtiment a perdu 10 000 emplois, soit 800 emplois par mois.
Une situation paradoxale car, parallèlement, les besoins en recrutement vont être importants d’ici aux dix prochaines années avec les nombreux départs à la retraite qui s’annoncent : la CAPEB les estime à 100 000 salariés et 80 000 artisans.

 


Pour consulter la note de conjoncture, cliquez ici.